Les Lacunes de l’Alimentation Moderne

Related image

Depuis l’après deuxième guerre mondiale, notre style alimentaire n’a cessé de se détérioré. L’industrialisation y est pour beaucoup, toutefois, il est évidemment toujours possible dans le monde actuel de faire marche arrière et d’intégrer de bonnes « vielles » habitudes.

Les Fibres

Ces dernières sont essentielles pour que la digestion se fasse correctement, toutefois avec l’ultra raffinement de certains produits, les fibres se font de plus en plus rares. On les trouve dans les fruits et légumes bruts, les céréales, les légumineuses, les oléagineux etc. Autant dire que plus l’aliment sera blanc, moins il contiendra de fibres. Prenons le riz comme exemple. Nous le mangeons la plupart du temps blanc car on a enlevé son enveloppe qui est riche en fibres. Il est de ce fait intéressant de consommer des céréales semi-complets ou complets  (flocons d’avoine, pâtes, riz…). Idem pour les fruits et légumes qui perdrons leurs fibres s’ils sont en jus. On considère qu’il faut 30 – 45g de fibres par jour.

Les Micro-Nutriments

L’agriculture moderne est le principal responsable de l’appauvrissement nutritionnel des fruits et légumes. Les cultures hors sol, le temps de croissance réduit, le transport et le temps passé sur un étalage sont suffisants pour venir à bout de la majorité de vitamines et minéraux contenus dans ces végétaux. Autant dire que nous consommons des légumes et fruits vides. Avant même d’être transformés, ils sont déjà dégradés!

Les options qui se dégagent pour avoir ses apports journaliers sont la consommation de produits surgelés au naturel car les fruits et légumes sont congelés directement après la récolte, ce qui a figé les nutriments et évité leur perte. La deuxième option et la meilleure est d’aller à un marché qui propose des produits locaux, de saison et cultivés de façon biologique. Le temps de transport est quasiment nul et vous ferez vivre de petits producteurs sans financer l’industrie agro-alimentaire. Gagnant – Gagnant. La dernière option est de se supplémenter grâce à un multi vitamines et minéraux en plus de la consommation de fruits et légumes.

Concernant la supplémentation, tous les multi vitamines ne se valent pas. En effet, on trouve les vitamines sous différentes formes et en divers dosages. Il convient donc de se renseigner sérieusement avant d’acheter!

Les bonnes Graisses

Les acides gras de bonnes qualités sont de plus rares dans notre alimentation. En effet, les plats transformés contiennent majoritairement des graisses pro inflammatoires (oméga 6), comme l’huile de palme ou de tournesol et lorsque l’on veut consommer des graisses saines (poly insaturés: oméga 3,  mono insaturées) on ne sait plus si on s’intoxique ou l’on mange sainement. En effet, c’est le problème des poissons gras (thon, saumon) qui sont une excellente source d’oméga 3, mais également d’éléments toxiques comme le mercure (et métaux lourds) et des antibiotiques (élevage). La viande et les œufs de mauvaises qualités ont le même problème. L’alimentation et l’environnent des animaux n’est pas adaptée à leur besoins, ce qui produit une viande de mauvaise qualité. Autant dire que la majorité de la production mondiale sauf élevages biologiques et de rares exceptions est d’une qualité catastrophique.

Les meilleures options sont par conséquent de consommer des poissons de début de chaîne (maquereau, sardine), de varier vos sources et d’éviter les poissons d’élevage. Concernant la viande et les œufs, le BIO se profile comme la meilleure option, toutefois, certains producteurs locaux font également du bon travail (se renseigner avant d’acheter).

Dans le cas des oméga 3, la supplémentation est quasiment inévitable s’il ont ne veut pas s’intoxiquer. L’avantage des compléments est que les graisses sont filtrées, de ce fait, les antibiotiques, métaux lourds et autre chimie seront mis de côté. Encore une fois, le meilleures graisses seront les plus « fraîches », il est donc essentiel de se renseigner sur ce point (voire indice TOTOX).

Conclusion

Les alternatives ne manquent pas pour rester en bonne santé. On remarque facilement que plus on tente de complexifier les moyens d’élevage (animaux) et de cultures (végétaux), plus on créer de problèmes. Nous faisons parti d’un ensemble qui fonctionne de manière naturel et nous devons respecter cela. Privilégier les producteurs locaux, l’élevage respectueux, les produits de saison est une démarche qui fera aller l’humanité dans le bon sens, celui de la nature. Je vous rappelle que votre porte-monnaie agit comme un vote. Lors de chaque achat, vous soutenez la société, tous ses produits et toutes ses démarches.

Choisissez bien!

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :