Déséquilibres articulaires et musculaires = Douleurs

déséquilibres Articulaires.jpg

Les articulations sont pour la majorité des sportifs le maillon faible de la chaîne. En effet, la récupération articulaire est certainement la plus lente, par conséquent, les tendons, ligaments et cartilages sont propices aux blessures. Ces dernières sont bien connues: tendinites, déchirements tendineux ou ruptures partielles ou totales etc. Toutefois, en plus de l’usure et du manque de récupération que peut-on faire?

Un problème à la base de certaines douleurs est les déséquilibres musculaires autour d’une articulation. En effet, afin de plier le coude par exemple, un muscle se tend (biceps) et l’autre se relâche (triceps). On considère cela comme une relation agoniste/antagoniste. Dans la réalité, chaque articulation a un ou plusieurs muscles opposés à un ou plusieurs autres muscles avec des fonctions contraires (ou presque). Évidemment, certaines articulations sont plus complexes que le coude car le nombre de muscles engagés est plus grand. Les problèmes commencent lorsqu’un côté tire plus que l’autre ou lorsqu’il est plus raide que l’autre. C’est ce manque d’équilibre qui va causer des douleurs.

Les Causes

Les causes de douleurs sont multiples et souvent entremêlées avec les facteurs d’usure, de récupération, de ce fait, il est difficile d’attribuer pleinement la responsabilité à ces déséquilibres articulaires. Il est toutefois, nécessaire de zoomer sur quelques problèmes que l’on retrouve souvent.

Un manque de mobilité

Le fait d’être trop raide est la première cause. Imaginez que mes ischio-jambiers sont très souples et que mes quadriceps (et mon psoas) sont à l’inverse très raides. Dans ce cas, l’équilibre de mes genoux et mes hanches sera faussé et donc sous peine de déboucher sur des douleurs.

Un travail musculaire mal équilibré

Afin de tirer autant d’un côté que de l’autre, il convient de renforcer de manière égale et harmonieuse le corps. Si le sport que vous pratiquez est propice au rotations internes de l’épaule (tennis), il sera judicieux de contre-balancer avec le mouvement opposé afin de maintenir l’équilibre.

Idem pour les pratiquants de musculation qui veulent développer de gros pectoraux sans se soucier du travail du dos. Il faut être prudent dans l’attribution du volume par muscle afin de respecter les équilibres articulaires. Il faut évidemment un certain temps pour déboucher sur de graves conséquences, toutefois, la mise en place d’une routine adaptée reste la meilleure prévention.

Une mauvaise posture

Les épaules qui tombent vers l’avant à cause de la position assise sont le parfait exemple de posture qui peut provoquer une blessure. Dans ce cas là, un renforcement du haut du dos et de l’arrière d’épaule (+rotateurs externes) est conseillé. En plus de cela, vous pouvez ajouter les auto massages qui permettront de détendre ces zones.

Certaines zones de conflits 

  • Deltoïde antérieur / deltoïde postérieur
  • Trapèze inférieur / trapèze supérieur
  • Quadriceps / ischio-jambiers
  • Extenseurs / fléchisseurs du poignet
  • Mollet / tibial antérieur
  • Adducteurs / Abducteurs (hanche)
  • etc.

Les Solutions

Afin d’éviter ces déséquilibres, il convient de construire un programme d’entraînement intelligent qui ne va pas créer de tension. La prévention reste la meilleure arme pour lutter contre ces déséquilibres. Pour cela, les auto massages peuvent être un outil de choix pour garder un tissu musculaire sain.

L’article en format vidéo

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :