Brent Fikowski – Sa diète pour les Régionales 2016

Le but de cette diète est de maintenir un certain pourcentage de gras et un certain poids, de bien récupérer après les entrainements et bien sûr d’être performant à 100%.

Alors que faut-il pour nourrir un athlète de ce type? brent-365x365

Lors d’un jour d’entrainement classique, Brent consomme entre 4100 et 4400 calories dont 220 g de protéines, 190 g de lipides et autour de 350 g de glucides. Les hydrates de carbone varient selon le jour et le type d’entrainement. Additionné à cela, parce que Brent peut manger beaucoup et maintenir son taux de gras, les quantités de vitamines et minéraux sont facilement atteignables.

Sa diète est à base d’avoine, d’oeufs, de légumes, de différentes noix, de viande bio, de bouillon d’os, de produits laitiers et de riz. Il prend également en plus de cela certains suppléments.

Pour les Régionales, les macro nutriments étaient complètement différents!

Brent consommait entre 5000 et 5200 calories aux Régionales pour alimenter sa victoire. Ces dernières se composaient de 265g de protéines, 125g de lipides et 655g de glucides! Ces hydrates de carbone ont significativement augmenté pour lui assurer de l’énergie durant ces Workouts. Cette diète était plutôt basse en gras pour faciliter la bonne assimilation et digestion des protéines et des glucides. Cela lui assure également une bonne récupération.

À quoi ressemblait le plan alimentaire de Brent pour les Régionales?

Le déjeuné – 170g d’avoine avec un fruit + 3 oeufs, une tranche de bacon maigre et quelques légumes.

Thé du matin – 170g de mélange de fruits séchés et de noix. 

Le thé et le déjeuné ont les deux de bonnes répétitions entre protéines, lipides et glucides.

Le repas pré-compétition: 115g de muesli (avoine, raisins secs, dattes, noix de coco), 200 g de yaourt grec nature + 1 c.s de miel.

Le repas post-compétition: Un shake protéine/glucides, une banane, 3-4 dates séchées et ensuite une demi-heure à 45 minutes plus tard – 200g de poitrine de poulet, 230-260g de riz blanc cuit + 230g de légumes.

Ces deux repas pré et post compétition sont modérés en protéines et très haut en glucides afin d’optimiser la récupération.

Le repas du soir – 200g de saumon ou de poulet + 230g de riz et de patate douce + autant de légumes que désiré.

Avant de dormir et afin de s’assurer que les réserves de glycogène soient remplies et que la récupération soit complète: 115g d’avoine avec du miel (pour faire le plein des réserves de glycogène) et 100 g de fromage blanc ou de fromage blanc (la protéine de caséine aide à la récupération musculaire pendant la nuit).

Une autre chose que Brent prenait en pré-compétition était un gel de glucide et de caféine afin qu’il soit à 100% de ses capacités.

Le plan ci-dessus peut varier selon la longueur et l’intensité des Workouts, mais reste globalement sur la même base. Une diète sur mesure et adaptée à votre pratique permet d’optimiser vos performances et votre récupération.

Inspiré de l’article: http://amiestargetnutrition.com/2016/06/fuelling-an-elite-athlete/

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :