Gluten, Lactose et CrossFit

Avec l’arrivée de la méthode CrossFit, la diète paléo a été mis sous les projecteurs. Additionné à cette dernière, les modes « gluten free » et « lactose free » ont émergé trainant sur le banc des accusés le gluten et le lactose. Toutefois, ces deux substances sont-elles réellement dangereuses et à bannir ou est-ce uniquement un effet de mode?

Pour plus d’informations sur la diète paléo, voire mon article « La diète paléo, c’est quoi? »

70161456213477

Le Gluten

Tout d’abord, qu’est-ce que le gluten ? Il s’agit de protéines contenues dans les céréales et particulièrement dans le blé. Ces dernières se sont avérées être des sources d’intolérances et plus rarement d’allergie (maladie coeliaque).

Il convient premièrement de préciser qu’il y a deux « types » de gluten.

Le premier est le gluten « ancestral » issu de vielles variétés de céréales. Les caractéristiques de ce dernier se rapprochent des variétés que l’on pouvait trouver avant l’apparition de l’agriculture. Ces céréales sont dit non-modifiés et par conséquent le gluten qu’ils contiennent est dit non-raffinés. Les personnes intolérantes au gluten digèrent généralement bien les farines, pâtes et produits issus de ces variétés ancestrales. Il est possible de trouver ces variétés en boulangerie ou auprès de paysans qui remettent au goût du jour les cultures de ces variétés ancestrales.

Le deuxième type est tout simplement issu du blé et des céréales modifiés par l’agriculture moderne. C’est à mon avis cet ultra raffinement qui induit les intolérances actuellement très fréquentes. Ces farines sur-raffinées qui composent les pains, pâtes et produits transformés d’aujourd’hui sont trop différentes et dégradées par rapport aux anciennes variétés.

Je vous conseille d’essayer ces vieilles variétés si vous êtes intolérants pour définir si vous les supportées. J’en ai fait l’expérience et malgré mon intolérance, j’ai très bien supporté les produits issus de ces vieilles espèces.

Dans le cas où vous voulez éviter le gluten, je vous conseille de consommer des produits bruts (farine de châtaignes, de sarrasin) ne contenant pas cet allergène. Le mauvais réflexe est de choisir des produits « gluten free » type pâtes ou pains sans gluten qui sont confectionnés avec d’autres farines raffinées comme la farine de pommes de terre.

milkproducts

Le Lactose

Le lactose fait également polémique et depuis que la diète paléo a mis en avant les habitudes de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs. Le lait et les produits laitiers n’en faisaient évidemment pas partie. Indépendamment de cette alimentation, beaucoup de personnes deviennent sensibles au lactose (sucre composant le lait).

Il y a deux raisons à l’augmentation des ces intolérances.

La première est très simple car dans la nature, un animal a besoin de lait dans les premiers mois ou années de sa vie et non au delà de cette période. De ce fait pourquoi ferions-nous exception à la règle ? Du côté de la digestion, nous sommes mal adapté à l’assimilation du lait, en effet, plus les années passent plus les enzymes (lactases) responsables de la digestion du lactose diminuent quantitativement. Ce phénomène a pour conséquences l’apparition de problèmes intestinaux (ballonnements, diarrhées, dérangements digestifs…). De plus, le lait contient des agents de croissance devant faire grossir un veau de plus de 100kg en une année. Ces derniers ne sont, par conséquent, pas adaptés à l’être humain. Si l’on suit cette réflexion, le lait de brebis ou de chèvre serait plus propice à notre consommation et notre morphologie.

La deuxième raison est la dégradation de la qualité du lait, notamment à cause de l’utilisation d’hormones et d’antibiotiques. En plus de cela, la nourriture ingérée par les bovins est de moins en moins adaptée à la production de lait de qualité. Mon conseil pour les consommateur de lait serait de choisir une marque avec un label bio ou issue d’une production locale vérifiée au préalable.

Pour plus d’informations sur le lait de vache voire l’article « 4 Alternatives Saines au Lait de Vache ».

Conclusion

Afin de savoir si vous êtes sensibles à ces deux substances, essayez simplement de les supprimer une par une. Vous verrez généralement au bout d’une ou deux semaines des changements, notamment au niveau de la digestion.

Concernant la pratique sportive, c’est un choix personnel, toutefois, si votre digestion est capricieuse, votre performance sera impactée. L’objectif est de manger des aliments qui vous conviennent peu importe que ce soit avec ou sans gluten ou lactose.

Images: https://www.doctorinsta.com/blog_images/70161456213477.jpg -http://www.lametropole.com/assets/application/files/milkproducts.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :